Crochet justifie aux fois ce qu'il faut s'asseoir encore

J'ai écrit plusieurs fois récemment sur crochet pour la méditation de pleine conscience, sens en utilisant le crochet de ralentir et de se concentrer. Il y a aussi un autre aspect de l'immobilité du crochet qui je pense est un peu liée; parfois notre corps a simplement besoin de rester en place et nous nous sentons coupables à ce sujet donc au crochet nous donne la justification pour nous permettre de l'autogestion de la santé de s'asseoir toujours.

Histoire d'Amanda

Je pense à cela aujourd'hui en raison d'un courriel formidable, que j'ai reçu d'Amanda, qui ont partagé un peu de sa propre histoire de santé personnelles au crochet. Dit-elle:

“Je souffre de anxiété. Bien que j'ai enseigné pendant plus de 15 ans et ont connu beaucoup de succès dans ma profession, traiter avec le reste de ma vie s'est avérée difficile. J'ai fait pression sur moi, aussi longtemps que je me souvienne, pour rester occupé … plusieurs fois moi-même en cours d'exécution dans le sol, épuisé depuis peu satisfaisantes des relations et des activités. Crochet a aidé.

Mon mari apprécie mon artisanat parce qu'il me voit plus lorsque je travaille sur un projet de crochet. Il aime aussi regarder les projets se déroulent! Aussi mon assiduité au travail s'est améliorée parce que je suis capable de sortir du lit rajeuni parce que j'ai détendu la veille au crochet. J'ai hâte de rentrer à la maison de travail et de s'installer dans un projet après le dîner.

Crochet m'a permis de ralentir, passer du temps seul ou avec ma famille immédiate et vous retrouver avec un magnifique projet et non épuisés, du mal à sortir du lit, parce que Ijust ne sais pas comment je vais faire face à un autre jour comme le dernier. Crochet justifie m'assis encore quand la vie est tout simplement trop.”

Justifiant assis encore

Il est regrettable que nous ressentons le besoin de justifier assis encore mais sentiment d'Amanda à ce sujet est celui qui je pense que beaucoup d'entre nous peuvent se rapporter à. Nous avons tellement de choses que nous devons faire dans la vie. Et nous avons tellement de choses que nous voulons vraiment faire. Nous voulons être là pour les gens qu'on aime. Nous voulons créer. Nous voulons atteindre. Nous voulons socialiser. Nous devons faire de l'argent, respecter nos engagements, s'occuper des tâches ménagères quotidiennes. Je pense que les femmes nous sont particulièrement difficiles sur nous-mêmes lorsque nous nous sentons comme nous sommes “être paresseux” et “ne rien faire”. Il n'est pas toujours une chose facile pour échapper à ce sentiment et soyez doux envers nous-mêmes. Une chose qui peut aider est de trouver un moyen d'être toujours qui se sent aussi productif pour nous. Crochet est génial pour ça parce que nous pouvons créer, être expressif / artistique, fabriquer des objets utiles pour les personnes que nous aimons et parfois même gagner un revenu de côté par le biais de l'artisanat, alors que nous sommes encore essentiellement assis encore.

Crocheter comme autosoins

Amanda fait tant de grands points de son histoire. Je pense que la chose la plus importante qu'elle éclaire ici est que prendre le temps de prendre soin de nous-mêmes et de repos et de guérir en fin de compte nous fait mieux à tout ce que nous faisons dans nos vies et nous permet de donner plus aux autres. Crochet est une excellente forme d'autogestion de la santé!

Vous sentez-vous jamais assis toujours coupable et de ne rien faire? Au crochet aide avec ce sentiment?

S'abonner à tous les postes par email quotidien ou à travers un lecteur de flux RSS.

S'abonner au ma newsletter où je partage crochet nouvelles et mises à jour chaque 1-2 mois.

Kathryn

San Francisco fondée et écrivain obsédé par crochet, rêveur et esprit créatif!

9 Commentaires:

  1. Crochet m'aide beaucoup avec anxiété trop. Je ne peux pas juste s'asseoir et ne rien faire. Ayant ce fil dans mes mains, créer quelque chose de beau non seulement apaise mon corps mais mon esprit aussi.

  2. Parfois, Si je ne fais absolument rien ad devant la télé, je sens que je devrais faire quelque chose avec mes mains.

  3. Vous l'avez obtenu dans l'un dans le premier paragraphe. Je ne pense pas “coupable” comme tel, mais dans la même veine j'obtiens frustré quand mon corps doit être toujours et je me sens comme je suis “perdre du temps précieux”. Crochet permet de me sentir productif (pas coupable ou frustré de perdre du temps). I have to remind myself that resting and looking after myself is not a waste of time by any means as your post and Amanda’s story testify. These days I am trying to teach my children to resist the unhealthy societal pressure that one has to be busy all the time and to look for balance in all aspects of their lives because health is a number 1 priority.

    • I think you’ve identified something important here which is that “coupable” may not be the word that applies to everyone but that there is still a familiarity to this feeling that weshouldbe doing something more. I think it is WONDERFUL and amazing that you are working to teach your children that balance.

  4. I definitely feel guilty when I relax because there always seems to be something else Ishouldbe doing :(

  5. I often think that categories likeanxiety disorder” et “Asperger’sare at root modern society’s thwarting of our evolutionarily instilled need to be in focus and creating, or basking in what we’ve created, or dreaming of/foraging for the next project. So much of modern society/life revolves around ridiculous interruptions and things you’re expected to do for no good reason.

    For too many people, the freedom to focus and create as they need toas their brains are driving themis a luxury, sadly enough, rather than as basic a nourishment as food, water, and sleep. Thwarting that leads to problems with functioning, and the stress can accrue to the breaking point.

    I am very kinesic. I always have to be moving and stimming; when I’m not, I’m completely at rest. Toujours, all the physical activity that I have in my present landed lifefarming, logging, jardinage, hiking, backpacking, shooting sports, woodworking, metalworkingsomehow cannot replace feeling a hook pull a loop thru another loop. For me it creates a meditation-state as crucial and restful to my brain as sleep or music or proper breathing of clean air. Without it I get seriously unbalancedand then physically ill. I don’t see that as a pathology, or something that justifies a guilty pleasurebut as a beautiful evolutionary gift that is only in the early stages of being understood.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez les utiliser HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

  • Image of Cover for Crochet Saved My Life

    Crochet a sauvé ma vie mon raconte comment artisanat m'a guéri de la dépression chronique. Il partage aussi les histoires de 24 autres femmes extraordinaires qui l'a ferré pour guérir. Lire le livre aujourd'hui!