Crochet pour les aidants

Puits, C'est le dernier jour de ma série de dix jours de messages sur crochet-santé. J'ai beaucoup parlé de comment crocheter peut aider les gens avec nombreux États de santé différents, y compris les deux problèmes de santé physique et mentale. Je ne veux pas mettre fin à cette série sans mentionner que le crochet peut également être une partie très importante de l'autogestion de la santé des aidants qui s'occupent de ceux qui sont malades.

Stress de l'aidant naturel

Si vous avez déjà eu à s'occuper de quelqu'un qui est malade, surtout quelqu'un avec une maladie chronique, alors vous savez qu'il peut être terriblement stressante pour toute la famille. Il existe plusieurs composants à ce stress:

  • Vous êtes naturellement inquiet pour votre être cher santé.
  • Vous pouvez être impliqué dans le processus décisionnel autour de soins, qui peut être particulièrement stressante.
  • La personne malade peut se comporter d'une manière qui ne sont pas toujours aimables. Ils connaissent leur propre stress et peuvent ainsi prendre.
  • Vous pouvez vous sentir comme vous ne peut pas évacuer tout vos problèmes parce que la personne malade prendre ces dans votre maison.
  • Vous avez peut être souligné physiquement que vous prenez des responsabilités supplémentaires à la maison.
  • Il peut y avoir des difficultés financières à la maison à cause de la maladie.

Comment l'aide au Crochet

Soignants peuvent trouver que la prise de certains temps de crocheter chaque jour est bénéfique pour réduire leur propre niveau de stress au cours de cette période éprouvante. Voici quelques-unes des façons au crochet aide:

  • Il offre une pause-santé mentale. Vous pouvez même l'utiliser crochet pour la pleine conscience relaxation.
  • C'est quelque chose que vous pouvez tout simplement pour vous-même.
  • Il renforce l'estime de soi. Être incapable de guérir les gens que vous aimez peut éroder l'estime de soi, il est donc important de le restaurer par d'autres moyens.
  • La répétition est calmante. Il peut aider à soulager la maladie environnante d'anxiété.
  • Il rétablit un sentiment de contrôle sur quelque chose. Vous ne pouvez pas contrôler la maladie, mais vous pouvez prendre des décisions concernant votre projet et c'est quelque chose.

Stress se décompose vos propres système immunitaire. Vous ne voulez pas tomber malade lorsque vous êtes un aidant naturel pour quelqu'un d'autre, donc, s'assurer que vous prenez adéquate soin vous-même pendant cette période difficile!

S'abonner à tous les postes par email quotidien ou à travers un lecteur de flux RSS.

S'abonner au ma newsletter où je partage crochet nouvelles et mises à jour chaque 1-2 mois.

Kathryn

San Francisco fondée et écrivain obsédé par crochet, rêveur et esprit créatif!

10 Commentaires:

  1. La partie la plus difficile d'être un soignant ne se sent jamais comme si les choses sont bien gérées: J'ai toujours l'impression que je devrais être ailleurs, faire autre chose, et il n'y a toujours quelque chose demandant mon temps. Cela ressemble à la vie en général, mais le sentiment de panique et de défaillance est constant, même si je suis très chanceux d'avoir une famille nombreuse et soutien. Une des rares fois où mon sentiment d'être submergés de disparaître sont quand je prends une classe de tai chi, ramasser mon projet actuel de crochet, ou ouvrir un livre. Apprendre un nouveau chi de tai se déplacer ou de mener à bien un projet au crochet me donne un sentiment de paix qui reste avec moi pendant un certain temps, calmant tous les échos dans mon cerveau. Lecture d'un livre m'emmène ailleurs pendant un certain temps, qui est tout aussi aussi délicieux. Je ne sais pas si cela fait sens, mais trouver ce blog et valider ma conjecture quant à la valeur de l'artisanat comme un réducteur de stress et de l'estime de soi a été merveilleux. Merci beaucoup.

    • @biblios je vous remercie beaucoup pour le partage que. Je comprends parfaitement ce que vous décrivez sur le hecticness d'être un aidant naturel et je pense que vous faites exactement la bonne chose à l'aide de tai chi et le crochet pour vous aider à obtenir cette période tant besoin d'anti-stress. Prenez soin de vous!

  2. J'avais mieux garder crochet! Je me concentre sur ne renonce pas sur les modèles qui me faire rayer de ma tête “Ce qu'a fait la moyenne de concepteur quand ils ont écrit cela?” Je me demande et souvent le poser. Maintenant je me concentre sur pas renoncer et de trouver un autre modèle. Je l'ai fait aujourd'hui quand j'ai essayé de recréer un modèle considéré comme le concepteur “facile.” Le patron était en fait assez facile une fois que j'ai eu le coup de lui. Il peut sembler trivial, mais c'est ces petits…variables qui font de ma journée en tant qu'aidant!

    • @danidoesdoilies que j'ai tendance à être prompts à abandonner sur les motifs et les techniques que je ne comprends pas tout de suite, trop, mais quand j'ai rester avec eux et me que je suis toujours heureux que j'ai fait surpasser!

  3. Pingback: Une mère fait face au Stress par le biais de Crochet (histoire vraie) — Crochet Concupiscence

  4. Pingback: Travailleur social s'intéresse à Crochet a sauvé ma vie — Crochet Concupiscence

  5. Pingback: Crochet sauvage Costume masque de Huckleberry Delsignore — Crochet-Concupiscence

  6. Pingback: Crochet est autosoins, Pas égoïste, pour les aidants |

  7. I cared for my mom in my home for four-and-a-half years until she died from Alzheimer’s in 2012. The times we were alone and I ran out of chores I could do within her sight, I would knit and crochet while I sat with her. When she could still remember that I was her daughter, it brought her great joy that I was doing what she had watched her mother and grandmother do, and she and I would have pleasant, leisurely conversations that weren’t too taxing for her.

    As the disease progressed and she forgot who I was and could no longer carry on a conversation, we switched from talk to music. She could no longer understand television, but watching me be occupied made her feel occupied. We listened to big band music and early rock and roll, and shared one- or two-word comments and lots of smiles. It’s so nice to have such a sweet memory of such a profoundly difficult time. Much as I love the sense of meditation and production when I do my crafts, I seriously miss my mom’s quiet companionship and the joy we both got from my knitting and crocheting.

    • Thank you so very much for sharing your story with us. Alzheimer’s has affected loved ones in my life as well so I know that it’s a really difficult thing. It sounds like you did an amazing job accepting your mother for who she was at different stages and enjoying the most of her that you could. C'est inspirant. I’m so glad that you had your crochet through the whole thing. Big hugs. <3

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont marqués *

Vous pouvez les utiliser HTML balises et attributs: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>